Entretien avec Mr Stéphane Barbier, betteravier à La Neuville-Sire-Bernard dans la Somme.

Stéphane va semer 6 ha de barents et 3 ha de kopernikus, grâce aux 4 unités gagnées lors du quiz de novembre dernier.

Stéphane, merci de nous présenter votre exploitation agricole.

Jeune agriculteur,  je me suis installé en 2007 sur 160 ha de SAU. L’assolement est diversifié autour des cultures suivantes : le blé, l'orge, le colza, le pois et la betterave sucrière .

Qu'allez-vous semer cette année et sur quelle surface ?                                                                                                                                              

Sur 21 ha de betteraves, j’ai prévu  6 ha de barents dont les excellents résultats depuis plusieurs années m'ont convaincu, ainsi que 3 ha de kopernikus, grâce aux 4 unités gagnées lors du quiz  Deleplanque.

Sur quels critères choisissez-vous vos graines de betteraves ?     

Un des critères qui me semble incontournable  est la qualité des semences qui conditionne la vitesse de levée. Le poids valeur ainsi que la richesse sont bien sûr capitaux.

Je regarde aussi la tolérance aux maladies du feuillage des variétés. L'objectif étant de réduire l’application de fongicide si possible à un seul passage.     

Comment envisagez-vous vos semis de betteraves ce printemps ?           

Au vu des petites gelées matinales que nous avons eues  ces derniers temps,  je vais  revenir à une technique de préparation traditionnelle pour éviter la herse rotative qui a tendance à lisser en profondeur et génère des betteraves fourchues.

J'ai prévu un passage de vibroculteur puis 2 passages de Synchrogerme  Franquet . Cet outil nous permet de tasser le lit de germination, ce qui contribue à une bonne remontée de l’humidité par capillarité.

Les semences sont positionnées dans la fraîcheur, germent plus vite et assurent une levée homogène.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Je tenais à remercier la maison Deleplanque pour son site dédié aux planteurs. Cela m’a permis de mieux  connaître ses différentes activités et de gagner 4 unités de kopernikus !

Je souhaite qu'elle continue avec Strube de nous apporter des variétés encore plus productives et  plus riches pour affronter l’après quota prévu en 2017.