Celcius, le rendement avant toute chose !

Christian, Michel, Romain, Enthony, Henri, Jean-Benoît, Guy, …  tous sont unanimes : celcius tient toutes ses promesses et leur assure un rendement record !
Quand ont-ils récolté ? Quels résultats ont-ils obtenus ? Quel regard portent-ils sur celcius ? Notre équipe terrain a rencontré ces planteurs.

Région sud-Paris
Christian Durant, agriculteur à Ormoy la Rivière, en Essonne 

« Je cultive 16 ha de betterave. Cette année, le 21 mars, j’ai semé 6 ha de celcius. C’est une parcelle non irriguée, avec un bon potentiel, en terre argilo-calcaire. On a eu une année à forte pression maladies, mais je n’ai eu aucun problème avec celcius, les betteraves se sont toujours bien tenues. Je n’ai fait que 2 passages en fongicides.
L’arrachage a eu lieu le 12 octobre. Le rendement m’a surpris en bien, avec 95 tonnes / ha à 16. En moyenne, le potentiel de mes terres se situe généralement entre 80 et 85 tonnes.

Pour une 1ère année, je suis très satisfait de cette variété productive. Et j’ai prévu d’en semer à nouveau en 2018.»

 

Région Champagne
Michel, Romain et Anthony Souillard, producteurs de betteraves à Payns, dans l’Aube

« Nous avons semé cette année 27 ha de landon et celcius, dans de la terre grise de Champagne. Nos betteraves sont travaillées par les usines d'Arcis et de Connantre.
En 2016, la parcelle était en blé, il y a eu un apport de 3 t/ha compost de lisier de porc à l’automne puis 3 t/ha de vinasses en mars. Un passage d’ammonitrate a été réalisé au stade 8 feuilles. La parcelle a été labourée en décembre puis on a réalisé un travail du sol avec un porte-outils mi-mars, avant le semis.

Le semis de landon et celcius s’est déroulé le 22 mars, avec un écartement de 45 cm et une densité de 120 000 graines/ha. La levée a été rapide et homogène, avec une très bonne couverture du sol. Pour la partie désherbage, il y a eu un passage en pré-levée puis 3 passages en post ainsi qu’un binage avant la couverture du sol.
4 fongicides ont été apportés cette année sur toute l’exploitation avec un premier passage autour du 10 juillet puis un retour toutes les 3 semaines pour les autres passages.

Les arrachages ont eu lieu du 14 au 16 novembre avec un départ autour du 20 novembre. Le rendement pour landon et celcius a été de 127 tonnes à 16 et une richesse de 19,40.
Nous sommes tous les 3 extrêmement satisfaits de ce résultat et sèmerons à nouveau celcius et landon en 2018 ! »

 

Région Haut-de-France, secteur du Soissonnais
Henri Gilliard, agriculteur à Crécy-au-Mont, dans l’Aisne 

« Je cultive des betteraves depuis 45 ans et je suis rattaché à la sucrerie de Bucy le Long du groupe Tereos.
La culture de la betterave sucrière est importante pour moi et a toujours été présente dans l’exploitation familiale, elle représente aujourd'hui 22% de mon assolement, ce qui permet de garder un bon potentiel agronomique. Les parcelles concernées par cette culture vont du limon moyen à tendance limon argileux.
La technique culturale que j’ai affinée au fil des années consiste à faire 2 déchaumages aussitôt après la moisson puis un épandage de compost 2.2.7 à 4 t/ha, suivi d’un semis de moutarde anti-nématodes à floraison tardive.
Le labour se fait dans le mesure du possible en très bonnes conditions à 27 cm de profondeur.

Au printemps 2017, la reprise des parcelles s'est faite à partir du 19 mars en un seul passage avec un outil à dents de chez KVERNELAND suivi d’un Croskill pour plomber le lit de germination. Dans mes parcelles limono – argileuses,  c’est ce que j’ai trouvé de mieux pour assurer une cohésion idéale entre les agrégats afin d’assurer une germination et une levée optimale. L’apport d’azote est piloté par la méthode des bilans qui préconisait cette année de limiter à 40 unités, ce que j’ai fait.

Mon choix de variétés se fait selon différents critères. La qualité des levées, la richesse et la productivité sont des critères majeurs. Les autres aussi sont importants, comme la tare terre, la résistante à la montée à graines et la tolérance aux maladies du feuillage.

La variété celcius remplissant l’ensemble de ces critères, je l’ai semée cette année sur 12 ha. Les levées ont été régulières et homogènes, et la couverture du sol a été rapide. J’ai positionné 2 fongicides, un le 25 juillet avec IBEX et l'autre après le 15 août avec du Spyrale à 1 l / ha .Malgré une pression plus forte que les autres années, j’ai trouvé que celcius se comportait plutôt bien.

celcius a été arrachée le 15 novembre dans de bonnes conditions,  peu de tare terre. Le rendement est un des meilleurs réalisés sur mon exploitation depuis que je suis betteravier avec 106 t/ha à 16 et une richesse de 18,32.
Au vue de cette excellente performance, j’ai prévu de reconduire celcius en 2018 et je souhaite que la maison Deleplanque continue à nous apporter les variétés les plus productives du marché. »


Région Haut-de-France
Thomas Foissey, agriculteur à Marchélepot, dans la Somme, rattaché à la sucrerie de Ste Emilie du groupe Cristal Union.

« C’est la première année que je sème la variété celcius, convaincu par les bons résultats dans les essais 2016. La levée a été très satisfaisante malgré des conditions très sèches au printemps. L’arrachage a eu lieu le 07 novembre avec un rendement de 115 t/ha. Pas de doute, je vais ressemer celcius en 2018.»

 

 

 

Région Haut-de-France
Jean-Benoît Dussannier,  agriculteur à Cormont, dans le Pas-de-Calais, rattaché à la sucrerie d’Attin, du groupe Tereos    

« J’avais déjà semé la variété celcius en 2016 et obtenu d’excellents résultats, avec un rendement de 108 tonnes/ha à 16.
Le 27 mars dernier, j’ai semé 17 ha de celcius sur une parcelle à terre limoneuse. J’ai de nouveau remarqué une levée très régulière et rapide. La couverture de sol était très homogène et de plus, je n’ai eu aucun problème de montée à graines.
L’arrachage a été effectué le 12 novembre avec un silo très régulier, prometteur d’un très bon rendement. L’enlèvement n’a pas encore été effectué. »
 

Région Haut-de-France
Earl Vandecandelaere,  agriculteur à Saint Manvieu Norrey, dans le Calcavos, rattaché à la sucrerie de Cagny, du groupe Saint Louis Sucre

« J'ai semé 9 ha de celcius. La récolte a eu lieu le 1er novembre et a été livrée à Cagny. Je suis très content des résultats obtenus : rendement de 140 t/ha à 16, avec une richesse à 19,12 ! J'ai constaté une levée très régulière et rapide. J'ai prévu pour les semis 2018 d'augmenter ma surface à 11 ha en celcius

 

Région Normandie
Guy Varin, agriculteur sur la commune de Bretteville du Grand Caux, en Seine Maritime, rattaché à l’usine de Fontaine le Dun, du groupe Cristal Union

« J’ai semé 21 ha de betteraves sucrières avec des variétés Deleplanque, dont 11 ha en celcius. La parcelle était très régulière, avec de belles lignes de semis. Il y avait du poids et de la richesse. J’ai arraché le 18 octobre pour un résultat de 113 t/ha avec une richesse à 19 !
Je reconduis celcius pour l’année prochaine !