Jean-Louis MANCEAU

Prénom Nom : Jean-Louis MANCEAU

Commune : LE BIGNON MIRABEAU (45210)

Surface betteravière : 15 ha (+5ha par rapport à 2016)

Sucrerie de rattachement : Souppes

 

Je suis nouveau planteur, j’adore cette culture et je lui réserve mes meilleures terres.

Ça fait 3 ans que j’ai commencé la betterave, sur les conseils d’un ami avec qui je travaille beaucoup. En moyenne, j’ai récolté 100 tonnes/ha, pas mal pour un débutant de… 60 ans !

Je trouve que c’est très motivant  de débuter une nouvelle culture, ça enrichit, ça pousse à progresser, à se documenter, à se poser des nouvelles questions… techniquement la betterave est très intéressante.

 

Les choix qui ont contribué à faire progresser sa productivité :


Mon credo c’est les assolements et le travail en commun

Je travaille avec un ami qui réalise pour moi les semis, avec un semoir 12 rangs équipé RTK (largeur qui réduit les passages et rend la levée plus homogène). Je suis très attentif à la préparation du lit de semences car la levée c’est une étape clé.

Avec le même ami et un autre voisin, on réalise les chantiers de récolte en commun. Résultat : mes coûts de travaux (semis et arrachage) sont très maîtrisés. Je dépense 150 € pour l’ensemble, ce qui représente une économie de plus de 150€/ha (le prix de l’arrachage à lui seul étant de 300€/ha). Au-delà des économies réalisées, le gros bénéfice c’est le partage d’expériences : travailler avec des copains c’est instructif, ça rend plus intelligent, c’est fédérateur…

 

Les atouts spécifiques de la betterave ?

Culture propre (moins d’azote), améliore la structure de mes terres, et au moins on connait le prix minimum qu’on va toucher, les autres cultures ne peuvent pas en dire autant.