Jérôme Gallois

Prénom Nom : Jérôme GALLOIS

Commune : ECHEMINES (10350)

Surface betteravière : 30 ha

Sucrerie de rattachement : Arcis-sur-Aube

« Avec les couverts, je me sens toujours en apprentissage »

Quel est le couvert végétal idéal pour améliorer le rendement et la conduite de la culture suivante ? C’est pour répondre à cette question que Jérôme Gallois mène depuis plus
de dix ans des essais sur son exploitation.

« Avec l’arrêt du labour en 2004, partiel puis total en 2007, mon objectif est de couvrir au maximum mes sols en recherchant le mélange optimal, explique-t-il. Celui-ci diffère en fonction de la rotation. Je sème au plus près de la récolte des céréales pour profiter de la fraicheur au sol. J’ai acheté un semoir à dents d’occasion qui fait très bien l’affaire. »

Avant betterave, Jérôme Gallois sème en général un mélange composé de féverole, vesce, lin, tournesol et phacélie : mélange qu’il détruit en hiver par roulage ou broyage.
Il compte, cette année, y ajouter de l’éleusine.
« L’an passé, j’ai également testé, sur quelques hectares une association pois d’hiver/colza en couvert d’hiver sur les parcelles où étaient implantées des graminées porte-graines : l’idée étant d’avoir un mélange avec une légumineuse d’hiver pour compenser le carbone apporté par la graminée, détruite au semis du couvert hivernal. Et ce, afin que mes sols soient constamment couverts. Mais la sécheresse au moment du semis du couvert n’a pas permis un bon résultat. Je compte récidiver. »

Malgré ses 15 années d’expérience sur le sujet, Jérôme Gallois se considère toujours en apprentissage ! D’ailleurs, il continue de se former et de s’informer via des forums, lors de journées techniques et n’hésite pas à échanger avec les autres membres de son GDA, aussi passionnés que lui par l’agriculture de conservation.