Matthieu LE ROUX

Nom prénom : Matthieu LE ROUX
Commune : DRAVEGNY (02 130)
Surface betteravière : 45 ha
Type de sol : argile à sable limoneux
Sucrerie de rattachement : Bucy

La productivité vue par Matthieu

Gagner en productivité c’est additionner des « petits plus » : +0.2% par-ci, +0.5% par- là, c’est comme ça que nous allons maintenir une filière forte, capable de faire face à la fin des quotas et à la filière canne. Pour moi l’étape clé c’est l’implantation : il y a beaucoup à gagner en soignant le travail à ce moment-là. Mais je ne m’arrête pas à ça.

Les choix techniques du candidat pour optimiser l'implantation de sa culture :

Le travail en commun avec mon père et mon frère, nous a incités à investir dans le semis de précision. Nous venons de nous équiper d’un tout nouveau semoir qui permet vraiment de faire un travail de qualité, avec notamment l’enfouissement d’engrais solide en localisé : il est positionné à 5-6 cm de la plante, donc il est absorbé à 90% car il est entièrement disponible pour la culture ; c’est un gain de productivité très net, sur le rendement et qui engendre des économies de 2 à 5%.

J’économise des graines en coupant le semoir dans les fourrières grâce à la régulation GPS. La mise en route est un peu technique mais je pense rentabiliser l’investissement rapidement.
La préparation du sol est aussi soignée dès l’automne pour profiter des alternances de gel/dégel et intervenir le moins possible au printemps.

Pour le reste, je pense qu’on peut continuer à croire aux progrès de la génétique : ils nous ont déjà beaucoup apporté et nous apporteront encore dans les années à venir.
Nous planteurs, nous devons continuer à nous remettre en cause techniquement pour améliorer chaque étape et cela jusqu’à l’arrachage que j’ajuste au mieux par rapport à la mise à disposition des betteraves : anticipation en conditions humides et au plus près de l'enlèvement en début de campagne.