Pascal GUILLEMANT

Nom prénom : Pascal GUILLEMANT

Commune : LOOS EN GOHELLE (62 750)

Surface betteravière : 18ha

Type de sol : limono-calcaire

Sucrerie de rattachement : Boiry

La productivité vue par Pascal

Rechercher les gains de  productivité, c’est vital pour le revenu planteur. Et pour moi, le meilleur moyen d’y parvenir c’est de pratiquer une agriculture de précision, quitte à investir en matériel pour gagner sur la durée.

Les choix techniques du candidat pour optimiser l'implantation de sa culture :

Les 3 enjeux de la productivité

  1. Augmenter mon revenu / ha
  2. Réduire le volume d’intrants par tonne de betterave produite
  3. Réduire la tare terre

Les choix qui ont le plus contribué à faire progresser sa productivité betterave.

On a abandonné le « tout chimique ». Grâce au binage, on a supprimé 2 traitements herbicides de post, ce qui représente une économie d’environ 100 €/ha (un passage de désherbage vaut en moyenne 50€/ha, coût du passage du pulvérisateur compris). Même si ça demande un peu de travail en plus, c’est rentable.

Pour réussir, on a investi dans du matériel de précision :

  • Grâce à l’autoguidage (notre tracteur est équipé RTK), on économise du produit puisqu’on travaille avec une plus grande précision sans faire le moindre recouvrement.
  • En plus on a acheté en CUMA une bineuse équipée d’une caméra. Là encore, la précision est rentable parce qu’on gagne beaucoup de temps et qu’on bine mieux.

Et pour demain on a d’autres projets : le désherbinage, c’est-à-dire un traitement dirigé sur le rang associé en même temps à un binage inter-rang, ainsi que l'apport d'azote en localisé lors du semis afin d'optimiser les doses et limiter les pertes par lessivage.