Entretien avec Julien Delaître, agriculteur à Viâpres-Le-Grand dans l’Aube

Julien gère l’exploitation familiale avec son oncle et livre ses betteraves à Arcis sur Aube, pour le groupe Cristal Union.

Julien, quel est le profil de votre exploitation ?

Nous avons une surface globale de 390 ha en polyculture, avec dans l’assolement 80 ha consacrés à la betterave sucrière.  Nous cultivons aussi 80 ha de blé, 15 ha d’oeillette pharmaceutique, 45 ha de colza et 120 ha d’orge de printemps.

Quelle pratique culturale particulière avez-vous adoptée ?

Notre exploitation fonctionne en TCS (Technique Culturale Simplifiée). Il peut y avoir labour si besoin, en fonction de la météo. Nous avons l’irrigation sur betterave et pomme de terre.

Depuis combien de temps travaillez-vous avec Deleplanque ?

Mon oncle travaille depuis 15 ans avec Deleplanque, j’ai donc continué dans cette stratégie car nous sommes satisfaits des produits.

Dans votre choix de variétés, quelles sont les points importants à vos yeux ?

Nous travaillons essentiellement avec des variétés confirmées sur l’exploitation, nous sommes donc très attentifs à la régularité des produits et au comportement face aux maladies. Et enfin dernier critère, certainement le plus important, le rendement !

Quelles variétés Deleplanque avez-vous semées en 2015 ?

Notre choix s’est porté sur barents et kopernikus, deux variétés qui répondent à nos critères : régularité – comportement face aux maladies – rendement. Nous étions confiants sur ces deux produits car nous les utilisons depuis plusieurs années et les qualités sont confirmées par les essais SAS-ITB.

Pouvez-vous nous parler de votre itinéraire technique pour la variété kopernikus ?

Oui bien sûr, au niveau de l’itinéraire technique, nous avons décompacté avant l’hiver. Il s’en est suivi un passage de vinasses à 3 t/ha puis un décompactage en sortie hiver. Nous faisons la fertilisation 15 à 20 jours avant le semis. Nous avons passé un outil pour préparer le lit de semence puis nous avons semé le 19 mars 2015 à 1,3 unités/ha. 

Au niveau fongique, nous faisons en règle générale un à deux passages vers le 10 juillet et le 18 août.

Quel a été le comportement de kopernikus ?

Nous avons constaté une levée très rapide et très homogène sur toute la parcelle.  Au niveau maladies, kopernikus a eu un très bon comportement malgré une attaque de mildiou fin juin suite à un orage de grêle. Heureusement nous avons pu maîtriser cette attaque avec deux tours d’irrigation.

Quel a été le résultat de la parcelle ?

Nous avons arraché le 5 octobre 2015 pour le 1er tour. Le rendement est de 126 t à 16 et la richesse à 18,6. Pour barents, la récolte est exceptionnelle, nous atteignons un rendement de 131 t/ha

Avez-vous fait votre choix pour les semis 2016 ?

Oui, nous repartirons avec de la barents, certainement de la kopernikus et celcius qui est une nouveauté très productive de chez Deleplanque.

Merci beaucoup pour votre témoignage, Julien.